Le bonjour de Lerebourg

A Liverdun, on fabriquait quand même une quantité étonnante de produits à base de fruits, qui inondaient la France. Lerebourg, Materne… des confitures, des fruits en bocaux… l’usine est fermée depuis plus de quinze ans, et elle est toujours là. Le paquebot qui avait cap sur la Moselle a perdu de sa superbe, mais superbe, il l’est, sans aucun doute. C’est sûrement l’endroit abandonné que je connais dans lequel je me sens le mieux. J’aime Lerebourg, j’aime son histoire, son site, dans la belle boucle de la Moselle, j’aime son architecture, ses volumes, les peintures de Guingot, les gouttes de pluie qui tintent à tout propos, les trains qui frôlent et grondent dehors, j’aime Lerebourg à Liverdun, et puis c’est comme ça et pas autrement. Pour une fois, quelques photos de dehors, sur la terrasse du château Corbin.

DSC_8027 DSC_8028 DSC_8029 DSC_8032 DSC_8033

4 Replies to “Le bonjour de Lerebourg”

  1. Bonjour, après deux jours de camping à Liverdun, on a été très intrigué par les deux activités fermés: les pompes Noël et Lerebourg. On a senti que l’histoire vient de se terminer…. avec la répercussion sur le bourg Liverdun.
    Merci de votre reportage photo magnifique, illustré par quelques phrases réconfortantes.
    J’espère que vous pouvez visiter les bâtiments de pompe Noël aussi avec votre appareil.

  2. Bonjour! Je suis content de lire des gens ayant découvert le magnifique site de Liverdun. Quant aux lieux abandonnés, ils sont toujours en devenir… d’on ne sait quoi!

  3. Lerebourg
    Sur la dernière photo le bureau où j’ai travaillé avec Mr Henrion.
    Que de souvenirs.
    Liverdun est et restera le village de mon cœur. Le pisuy la côte au lait pour aller à l’école a l’ancienne mairie la Moselle avant sa transformation la guinguette de mon oncle a la plage de la flie.
    Nostalgie
    André

    1. Merci pour ce témoignage!

Laisser un commentaire