13 Replies to “Tomblaine, l’Île aux Oies”

  1. Très jolie photo, bravo !

    Je ne situe pas bien l’île aux oies, c’est du côté de la turbine électrique ?

    1. Merci!

      C’est ça, un peu plus loin. Mais la photo doit avoir au moins dix ans, ça a peut-être changé.

  2. merci pour cette photo, je redécouvre mon lieu de jeunesse, mes parents habitaient « devant » la turbine et mon père travaillait aux grands moulins Vilgrain détruit maintenant, que de souvenirs, j’ai quitté ma Lorraine en 1968, passé 30 ans de vie à Reims et maintenant depuis 20 ans définitivement dans l’Aisne
    je n’oublie pas et n’oublierai jamais mes joyeuses années

    1. Merci pour ce joli témoignage.

    2. finalement je me relis ce mois de Janvier et je vais signer mon article pour celles et ceux qui pourraient le lire et m’ont connue : monique Robert, fille de Maurice qui a oeuvré beaucoup pour la commune durant de longues années – je salue donc toutes les tomblainoises-tomblainois

      1. Pour moi les grands moulins Vilgrain sont sur le «Bras Vert», côté vois ferrée Saint-Georges. Parlons-nous des mêmes? Car les grands moulins dont je parle ne sont pas détruits, et sont même en activité, quoique réduite.

  3. merci pour votre réponse, je vous lis de temps à autre, oui les Gds Moulins Vilgrain étaient situés du côté de St Georges, Maman m’a dit qu’ils n’existaient plus, elle a quitté Nancy il y a 10 ans. Peut-être s’est-elle trompée ?! j’en possède encore une photo ou plutôt une carte postale « un peu couleur sépia ». J’ai un peu le coeur gros de redécouvrir ces vieilles photos publiées mais j’aime aussi la « tournure » du nouveau Tomblaine, flambant neuf avec ses immeubles récents et tout cela me paraît bien dynamique ainsi que l’animation qui s’y passe. Ah ! la nostalgie, ça vous pince le coeur tout de même. Voulez-vous me dire si la jolie photo ci-dessus représente l’ancienne usine que l’on appelait la filature Bloch, face à notre maison et que je regardais depuis les fenêtres de notre maison ? j’en ai bien l’impression, à vous lire prochainement. Cordialement

    1. Je vous comprends bien la teneur de votre commentaire, tout en retenue. J’apprécie.

      Je ne sais pas si il s’agit de la filature que vous évoquez (auquel cas j’apprendrais quelque chose). Peut-être que si je situe sur une vue aérienne cela pourra-t-il vous renseigner? Quelle rue habitiez-vous?

  4. bonjour, j’habitais boulevard de l’Avevenir comme je vous l’ai dit plus haut, devant la turbine hydroélectrique appartenant à mon époque aux Gds Moulins Vilgrain, derrière notre maison (qui comprenait 5 locataires tous ouvriers et logés par lesdits moulins), se trouvait un pont franchissant le canal amenant l’eau à cette turbine et se nommant après : lieu-dit « l’ensençoir », sur ce terrain était situé une grosse maison logeant elle-aussi les ouvriers de la filature Bloch, plus loin vers la Meurthe, se trouvait ce que l’on appelait l’Ile Bichaton (du nom de son propriétaire à l’époque)
    J’aimerais savoir si vous aussi avez connu tout ceci ou peut-être êtes-vous bien plus jeune ? (si ce n’est pas une question indiscrète) merci

    1. Je suis bien plus jeune, de 1978… je ne suis venu sur Tomblaine qu’en 1993. Je n’ai donc connu ceci que dans l’état que montre la photo. Pour le boulevard de l’Avenir, oui, vous me l’aviez écrit, mes excuses. Je pense de ce que vous dites que le bâtiment que je montre est celui de la filature, il est en effet sur l’île, que je connais sous le nom d’île aux Oies. Il se trouve à droite après le pont. Un autre bâtiment se trouve en effet un peu plus loin sur l’île, plus ou moins squaté dans mon souvenir, mais il y à bien dix ou quinze ans que je ne suis pas repassé dans ce coin.

  5. alors nous avons trente ans de différence mais pour moi, pas dans le bon sens.. (rire)
    à comparer la même photo couleur avec celle en noir et blanc, ce sont les mêmes, donc c’est bien un des bâtiments de la filature et ayant fait de la lecture dans tout ce domaine, j’ai appris qu’il y avait donc un moulin créé vers le 13è siècle, donc la grosse maison près de la turbine, était aux dires de mes grands parents qui y ont vécu en même temps que moi, l’ancien moulin dont je me souviens d’une carte postale, que je ne possède plus, avec une arche sous lequel passait soit un chemin ou une route, et qui a été reconverti en appartements (lieu de mon séjour de 20 ans) par la société Vilgrain pour y loger ses ouvriers – mon père ainsi qu’un autre locataire était astreint à l’entretien de la turbine, pour le premier toute la semaine et mon père le samedi puisqu’en semaine, il travaillait sur Nancy-St Georges
    il me revient beaucoup d’anecdotes de cette heureuse jeunesse – pour ma part, j’entendais parler d’ile aux oies, du Foulon également, sans avoir su les situer à l’époque, juste plus loin à droite, l’ile Bichaton puis on pouvait partir vers la gauche au barrage de la Californie qui je pense existe toujours – il y avait aussi sur ce chemin un haut crassier que l’on appelait le crassier de Jarville dont je me souviens très bien, je revois encore la « drague » et ses godets qui curait les fonds de la Meurthe – voilà pour ce jour mes derniers souvenirs et impressions – bon week-end à vous, à une prochaine lecture

  6. J’adore votre échange J’ai habité et travaillé en gare st Georges J’ai connu les grands moulins vilgrain et le déversoir (bras vert aujourd’hui) Vos commentaires m’ont rappelé des bons souvenirs

  7. Bonsoir Domi. Je prends également grand plaisir à avoir ce genre d’échanges… A vrai dire, je suis piqué au vif. Je crois Monique, que vous n’êtes plus à Nancy? De même, Domi, êtes-vous du coin? En réalité je suis toujours preneur si des gens acceptent d’être enregistrés pour raconter leurs souvenirs personnels de Nancy ou de la Lorraine. Ceci dit, aucune obligation, libre à vous de décliner! Si vous acceptiez, faites-le moi savoir!

    Dans les cas bonne soirée à vous.

Laisser un commentaire