Fin d’après-midi autour de Château-Voué

Château-Voué est un petit village qui se trouve carrément en Moselle, près de Morhange, dans un coin calme. Calme? Désert, oui! Mais c’est une assez bonne nouvelle. Il est perché, comme ça, au bout d’un plateau battu comme un chien par les vents froids. Une tour en ruine qui yoyote, quelques rues, des chiens genre malinois qui sont heureusement derrière un grillage. Terre de chasseurs, que veux-tu… des maisons basses, mitoyennes, profondes et étroites: la Lorraine qui se blottit contre les vents d’hiver, qui plus est sur ce plateau nu. Tout autour, des forêts humides, des étangs, des baraques de chasse, de grosses fermes isolées. Pour moi, le Nancéien, tout un délicieux frisson face à cette hostilité supposée, que les oies véhémentes symbolisent parfaitement. Si la campagne n’est que douceur, gentillesse, lapins souriants et ruraux serviables, proches du bon sauvage, quel intérêt d’être citadin de formation? Faisant fi de tout optimisme, j’avoue que je suis dans mon imaginaire (qui aura changé dans dix secondes) plus Massacre à la Tronçonneuse que gîte rural trois épis, quoi. Au moins, le méchant plouc crasse n’y fait que souligner la bêtise médiocre du citadin. Et c’est bel et bien.

 

 

 

2 Replies to “Fin d’après-midi autour de Château-Voué”

  1. Si cette campagne est encore douceur, celle-ci a bien changée ! Où sont passé les arbustes qui longeaient les routes ? Dernièrement, des saules et buissons ont disparus le long de la « vieille côte » … Des marais ont disparus …. Les champs sont devenus des déserts … plus de buissons refuges des oiseaux, « brises vents », « brises boues » … Les agriculteurs (pourtant du cru) sont devenus des industriels ne respectant plus Dame Nature …

    Côté architecture : une ruine de château entourée de détritus de toutes sortes, le fossé de défense de ce château est remblayé au fil du temps, au nom de qui, au nom de quoi ? Mais que fait la DRAC Lorraine (pardon Grand-Est !) pour ainsi oublier un monument classé ? Le comble : même la mairie fait disparaitre des anciennes demeures …. pour faire place à des parkings entre autres !!!!!

    « Mais quand reverrai-je, de mon petit village, fumer la cheminée et en quelle saison,
    Mais quand reverrai-je ? » ♫♪ … Quand reverrais-je le joli marronnier qui ornait la place du village ? Quand reverrais-je les orties autour du village, où l’on cherchait les escargots ?

    Certains dirigeants nommeront cela le « progrès », mais ce village comme tant d’autres illustre bien les ravages de notre société.

    Cette ancienne voiture à Château-Voué ? Coup de cœur pour cette voiture d’un autres temps !
    BRAVO pour votre blog !

    1. Le progrès est une grosse arnaque.

      Il n’y a que le temps qui passe et ce qu’on fait de ce temps.

Laisser un commentaire