Les rues hautes de Nancy

Tu marches le long du boulevard de Scarpone. Tu suffoques, c’est plein de voitures, le boulevard n’en finit pas, c’est monotone. Donc, tu tournes à gauche rue de Mars-La-Tour. Et là, vinguette, un nouveau monde s’ouvre à toi. Le monde qui défonce. Le monde des petites rues qui se promènent entre la rue de la colline et le Haut du Lièvre, dans la pente, et quelle pente. Tu trouves une très vieille croix, la Croix Gagnée, tu trouves de vieilles villas, des villas contemporaines, des maisons modestes, charmantes, des falaises, de la forêt, des sentiers, du calme, des mollets (si t’en avais pas t’a pas pu venir là à pied), des expériences architecturales Gamma, des maisons à Prouvé, des escaliers, des jardins, au bout, même, des Chemins des Sifflets et des Allées des Jardins Fleuris qui rattrapent sans scrupules la rue de la Côte en contrebas, te tirant de cette impasse surréaliste au bout de la rue de la Croix Gagnée, juste sous les immeubles du Haut du Lièvre, pourtant inaccessibles depuis ici… un coin chouettos en ces journées printanières…

Sur cette dernière photo je triche un peu: c’est rue de la Cure d’Air. De l’autre côté du flanc sud du vallon de Boudonville…

 

5 Replies to “Les rues hautes de Nancy”

  1. Poupou-en-guyane dit : Répondre

    Je veux habiter dans le Haut de Chêvre (ok, c’est pas tout à fait dans ton coin mais tu as triché avec la Cure d’Air, alors j’y vais aussi).

    1. Au Haut de Chêvre? Tu t’emmerde pas toi! Le coin des riches riches riches!

  2. Poupou-en-guyane dit : Répondre

    Malheureusement, vouloir c’est pas pouvoir.
    A Beauregard, on avait aussi des enfants de ce coin. A l’époque, on n’avait aucune idée des classes sociales des gens. Ceci dit, si dans le quartier, il y a encore une fille à marier de mon age, je prends. Huhuhu

    1. Ah mais alors t’es de Beauregard? d’un quartier de mes aïeux?

  3. Poupou-en-guyane dit : Répondre

    Oui Monsieur. Enfin, j’étais interne pendant toute ma scolarité au lycée du même nom. Et j’habitais à Vandoeuvre.

Laisser un commentaire