Un tour au plateau de Malzéville

Le Plateau de Malzéville, qui domine Nancy, la vallée de l’Amezule, la banlieue est, la nord-est, d’où l’on voit les Vosges, et les tours de Saint-Nicolas-de-Port… Ah! Que c’est agréable! Cette grande prairie perchée! Qu’il y fait bon!

Bon alors oui, forcément, si je commence par les points d’attache des câbles de stabilisation de la grande antenne… ça fait pas accueillant comme ça. Mais d’un autre côté, la grande antenne, c’est un personnage inévitable du plateau.

Là-bas, dans la vallée, eh bien… on dit bonjour à Pompey!

On salue les dames du haut de Bouxières-aux-Dames…

On distingue le centre Spillmann à Lay-Saint-Christophe, paumé dans les arbres. Comme j’arrivais pas à me décider entre le cliché en noir et blanc, bah du coup, je suis pas bégueule avec moi-même, hein, je fous les deux.

Bé dis-donc mon cochon, elles sont pas dégueu les vues depuis ton plateau de machin chose, là, hein? En effet, vulgaire interlocuteur, je te le confirme, elles sont d’un intérêt certain. Tiens, tu vois là-bas? C’est la ferme de Beauchamps sur le plateau au-dessus d’Eulmont. Avec sa piste pour les ULM.

Et puis bon, l’émetteur. Tu pouvais pas y couper.

C’est un décor, tu peux faire des blagues à base de « Allô Houston? Ici le plateau, j’ai fait caca dans mon calbut' ». Tu vois. Ou des autres genres de blagues de haute tenue, hilarantes et braves.

8 Replies to “Un tour au plateau de Malzéville”

  1. La Mère Roulettes dit : Répondre

    Ah, le plateau!
    Que de souvenirs!
    Endroit privilégié pour se retrouver le soir (ou la nuit) entre potes (ou plus si affinités!), loin des parents et autres adultes pas drôles!
    On pouvait faire autant de bruit qu’on voulait, et même, faire tout ce qu’on voulait!
    Je m’demande si c’est toujours le cas…

    1. Eh bien, il semble que ce soit toujours le cas.

  2. Dans les années soixante c’était la sortie dominicale des nancéens qui venaient s’aérer les poumons ici et à cette époque « l’antenne » n’existait pas encore.
    On y montait à pied, à bicyclette ou par le bus n°8 qui n’allait pas jusqu’en haut.
    A midi on dépliait une couverture sur l’herbre pour piqueniquer en famille. L’après midi on jouait au ballon ou on se balladait sur le plateau et le soir on rentrait crevé d’un dimanche en plein air, prêt à reprendre l’école ou le boulot le lundi matin après une bonne nuit de sommeil …

    1. Alors ça n’a pas trop changé!

      1. bonjour comment s’appeler le petit restaurant et qui faisait restaurant de collectivitée pour les ecoles route strategique en allant au plateau de malzeville ?si vous savait merci de me repondre

  3. J’y ai trainé mes bottes et fait plein de c…..ries aussi dans ma jeunesse (hihi le vieux), mais j’allais aussi pas mal sur la butte à coté, ptet qu’un jour tu en parleras de la butte Ste Geneviève?
    Bon weekend

    1. C’est une éventualité dont la potentialité prospective m’émeut! Qui sait?

  4. Poupou-en-guyane dit : Répondre

    Je crois que je n’y ai jamais mis les pieds (soupirs).

Laisser un commentaire