Vues sur Nancy

Je te parlais du Parc de la Cure d’Air y’a deux jours. Alors voici quelques vues plus contemporaines de ce même point de vue, sur les hauteurs nombreuses de Nancy.

Dans le creux, la cité scolaire du Vélodrome, le lycée Callot, puis la fac de sciences. Derrière, Vandœuvre, son plateau et son très beau parc ouvrant une autre vue magnifique sur Nancy.

L’église Sainte-Thérèse émerge du quartier de mon enfance, boulevard de Baudricourt, œuvre des années 30 de mon copain Jules Criqui. Juste à gauche, sous la grue, le cube de Raymond Malot, qui a été Prisunic puis Match. Avant, il était un carré d’herbe entre Nancy et Villers-lès-Nancy, entre le boulevard de Baudricourt et celui d’Haussonville, où pendant la guerre on cultivait gaiement -enfin, pas tant que ça- son jardin.

Un immeuble que j’aime et d’où, adolescent, à une fenêtre altière, je faisais un concours avec un copain qui consistait à faire tourner la grand’roue de la foire par la force de la pensée. Succès relatif.

L’hyper centre de Nancy, avec derrière les tours de l’église Saint-Léon, le centre de tri postal alors en cours de démontage.

Enfin, la tour Franthiers, ou quelque chose comme ça. Toujours aussi polémique, mais elle est bien là, et y restera je pense longtemps, malgré les rodomontades pro-destruction/déconstruction, et si l’on évacue la trop infime possibilité d’un lézard géant attaquant la ville et qui ne manquerait pas d’en faire son hochet, ou la désintégration de ses matériaux suite à un rayon perdu d’un combat de pochtrons avec des extraterrestres bourrés et manipulant à tout va des fusils à antimatière.

3 Replies to “Vues sur Nancy”

  1. Superbe série! J’adore la n°4.
    Excellents commentaires, j’ai bien ri. Ca fait du bien, merci beaucoup M. Jones!

  2. encore un très grand bravo pour vos reportages dont on attend le résultat chaque jour avec impatience

    1. Merci messieurs. Justement, je continue. Vayringe en vue.

Laisser un commentaire