11 Replies to “Rombas: dans les anciens bureaux de l’usine”

  1. là où le Rombas blese !

  2. enfin blesse… là où le Rombas blesse !
    (d’où l’effet raté… caramba, encore raté, comme chez Hergé)
    (putain de clavier… je n’arrive vraiment pas à trouver que le courrier électronique soit une belle avancée civilisatrice, on ne s’y relit jamais car l’important y est de cliquer…)

  3. cliquer droit ou gauche ou claquer la bouche ouverte, that is the real question !

  4. Oh, quelle forme olympique! (et ça n’a rien de géométrique)

  5. J’aime beaucoup la dernière photo et j’aime vos perspectives en général. Cordialement

    1. Merci bien!

  6. Mon Dieu, quelle désolation ! J’ai bien connu cette usine, de 1970 à 1985.

    1. Je suis désolé. J’imagine que c’est dur.

  7. Je suis allé faire un tour, depuis Google-Earth, vers le portier II. Les grands-bureaux, mon Dieu, quelle désolation. La Nature a repris ses droits. J’ai bossé à l’AMR, juste à l’entrée de l’usine. On y voit l’atelier du traitement thermique jouxtant la halle locotracteur. Derrière, la wagonnerie B semblait démantelée en partie, car on pouvait apercevoir l’ancienne centrale à gaz, transformée en magasin de stockage.

    1. Les lieux étaient déjà dans un sale état quand j’avais pu les voir il y a déjà pas mal d’années.

  8. Les photos sont magnifiques j’ai été curieuse et fais un petit tour avec une pote un peu peureuse c’était assez sombre et un peu effrayant vu l’état mais le site est juste sublime je compte y retourner une prochaine fois avec un peu plus de monde .Je suis curieuse de connaître la date de fermeture définitive de cet immeuble si quelqu’un pourrait me renseigner merciii

Laisser un commentaire