10 Replies to “Rombas: dans les anciens bureaux de l’usine”

  1. là où le Rombas blese !

  2. enfin blesse… là où le Rombas blesse !
    (d’où l’effet raté… caramba, encore raté, comme chez Hergé)
    (putain de clavier… je n’arrive vraiment pas à trouver que le courrier électronique soit une belle avancée civilisatrice, on ne s’y relit jamais car l’important y est de cliquer…)

  3. cliquer droit ou gauche ou claquer la bouche ouverte, that is the real question !

  4. Oh, quelle forme olympique! (et ça n’a rien de géométrique)

  5. J’aime beaucoup la dernière photo et j’aime vos perspectives en général. Cordialement

    1. Merci bien!

  6. Mon Dieu, quelle désolation ! J’ai bien connu cette usine, de 1970 à 1985.

    1. Je suis désolé. J’imagine que c’est dur.

  7. Je suis allé faire un tour, depuis Google-Earth, vers le portier II. Les grands-bureaux, mon Dieu, quelle désolation. La Nature a repris ses droits. J’ai bossé à l’AMR, juste à l’entrée de l’usine. On y voit l’atelier du traitement thermique jouxtant la halle locotracteur. Derrière, la wagonnerie B semblait démantelée en partie, car on pouvait apercevoir l’ancienne centrale à gaz, transformée en magasin de stockage.

    1. Les lieux étaient déjà dans un sale état quand j’avais pu les voir il y a déjà pas mal d’années.

Laisser un commentaire