Lunéville, l’église Saint-Jacques

Je ne sais pas quel est mon problème avec cette église, mais je n’arrive pas à retenir son saint, si je puis dire. Je convoque souvent saint Laurent ou saint Philippe pour la nommer, sans succès. C’est pénible sans avoir non plus un impact décisif dans ma vie. D’autant plus que je n’ai pas d’affection particulière pour elle. Mais enfin, elle est là, j’aurais tort de ne pas la regarder, elle a fait l’effort d’exister, il faut tout de même valoriser ça.

Ah sinon il me reste un peu de pompes funèbres, j’vous les mets ?

Si tu ne prends pas garde, tu vas finir à Eulmont

Mais ça c’est seulement si tu marches jusqu’à Eulmont. Et encore, ce serait moyen grave, vu qu’Eulmont reste quand même un très joli village mi-perché à mi-hauteur (ah, les sources qui cavalent sur les argiles…), même s’il s’est un peu oublié dans la vallée ces dernières années. Nous sommes donc à l’est de Nancy, sur les contreforts du Grand Couronné, et il y fait bon flâner. Voire, il y fait bon errer. Comme dirait l’Emmanuel éponyme, dont la maison apparaît sur ces photos.

(j’atteins le niveau 65 en jeux de mots pourris avec celui-là…)