Le(s) collège(s) Verlaine à Malzéville

Ces photos ont pas mal d’années, et ont été prises avec un petit compact. Mais quand même, je voulais vous montrer ce collège, perché sur les hauteurs de Malzéville, non loin de la Côte Rôtie. Ce collège qui a un moment a été double: au fond de la cour du nouveau collège, restaient les bâtiments inoccupés de l’ancien collège. Autant dire une cible à caillasse d’une taille respectable. Et de fait, à proximité des grillages les vitres avaient été salement démolies par les juvéniles locaux, que ce soit depuis le nouveau collège au grand dam de l’équipe locale qui, comme dans tous les établissements, ne peux avoir des yeux partout, ou depuis l’extérieur, voire en s’y introduisant sournoisement les dimanches à la con où ton emmerdement se mesure au nombre de vitres que tu défonces.

C’est une ambiance curieuse d’avoir ton vieux collège mort au fond de la cour de ton nouveau collège. Enfin, je suppose… en passant, nouveau collège assez bien branlé, avec des solutions intéressantes trouvées par les architectes pour gérer la forte pente, et quand même poser là un gros bâtiment qui doit être fonctionnel. A part peut-être un grand escalier qui doit foutre des sueurs froides aux adultes en cas de bousculade.

Allez, place aux vieilles photos avec un vieil appareil de qualité discutable.

 

Malzéville, dans le vieux Bois de l’Hôpital

Dans le bois de l’Hôpital, au bord du Plateau de Malzéville, il y avait ce dépotoir. Je ne connais pas le fin mot de l’histoire, mais toujours est-il qu’un jour, il y a un moment déjà, tout ça a été nettoyé. Et c’est une très bonne chose, la forêt ne s’en porte que mieux.

Mais, faut-il le cacher, ado, que de bons moments passé à cet endroit, dans ce dépotoir mécanique qui défiait la normalité, qui inquiétait, qui défoulait, qui changeait de la vie habituelle.

East Side Story #2 / Laurence & Duncan

«Même du côté du Toulois, j’suis tombée amoureuse de la cathédrale, elle est trop belle!»

Nous voici aux alentours du pont de la VEBE, cette Voie Express Banlieue Est qui relie Nancy à Malzéville, en bondissant au-dessus de la Meurthe. Malzéville, c’est cette banlieue au nord-est de Nancy. Nichée sous le plateau éponyme, avec ses beaux quartiers coquets engoncés dans la verdure, ses quelques blocs comme aux étonnants Balcons de Velchée, ses résidences aux abords de la forêt ou de l’eau, ou son quartier pavillonnaire des années 50, le Nid, archétype en son genre et témoin d’une époque.

Nous sommes assis dans le grand canapé, Duncan termine de ranger les courses et nous rejoint. Walt Disney est à l’honneur; Raiponce, en une délicate esquisse au crayon, est encadrée au mur. L’animation a décidément la part belle, puisqu’un sympathique coussin Krokmou nous observe. A la fenêtre, un peu de la pelouse enserrée par cette résidence de grande taille, qui me donne pourtant l’impression d’une petite maison paisible. Au loin, on distingue les hauteurs à l’ouest de Nancy, le Haut de Lesse, comme une jetée, et perchée sur son rebord, la Tour des Aulnes. Pour tous les Nancéiens, c’est la Tour Panoramique. Notre phare à nous.

Merci à Laurence et Duncan, ce jeune couple fort sympathique!

dsc_4671