Nancy – gare Saint-Léon

Vous noterez, bonnes gens, que les «interventions» sont interdites dans le parking souterrain, pour reprendre les termes de l’agent de sécurité, fort sympathique au demeurant, qui nous le signifia. Parce que ça appartient au Grand Nancy, et que le Grand Nancy il aime pas trop ça qu’on fasse des photos des interventions dans ses parkings. Pourquoi?

Pourquoi… euh… ils cachent un accès à une base secrète des reptiliens de la terre creuse qui dirigent le monde pour le compte des franc-maçons?

J’ai bon? Non?

Bon, alors je vois pas.

DSC_6633

DSC_6634

DSC_6635

DSC_6636

Sans titre

Ça commence comme ça. Tu es à la gare de Nancy. Entre deux averses. Tu prends le train. Mais où va ton train?

Tu vas dans les Vosges. A Épinal, on vient te chercher pour aller à Uzemain. En un sens, ton train va à Uzemain.

Le Dimanche, tu reviens. Avec le train. Tu arrives à Nancy. Ton week-end à Uzemain, c’était bien. Comme quand t’étais gamin.

Nancy: le gros centre qui fourmille et qui tabasse

Ouais, la rue elle fourmille pas en fait. J’attendais un moment de calme pour mettre en valeur les travaux de l’ex-tri postal futur centre des congrès derrière. Mais faut que j’arrête de faire des trucs comme ça, ça serait quand même plus cool avec plein de gens. J’ai pas la New York attitude, c’est nul.

Au pied de la tour Joffre, la synagogue est noyée dans le tissu urbain, synagogue dont on sait d’ailleurs trop peu qu’elle fut la seconde reconstruite de France, en 1788, depuis les édits du XIVème siècle interdisant le culte puis expulsant les juifs du royaume de France. La première fut celle de Lunéville. Lunéville et Nancy avaient une importante et ancienne communauté juive, très implantée, qui donna du personnel politique et de maison aux ducs de Lorraine, mais constituait également à Nancy une classe populaire particulièrement pauvre. Leur histoire est intéressante, alors tu liras « Les juifs de Nancy » par Françoise Job aux PUN et tu iras voir la collection afférente au Musée Lorrain. Et sans regimber, encore. J’aime pas ça, moi, les gens qui regimbent. Regimber c’est nul. Bon. Maintenant je vais voir ce que ça veut exactement dire en plus de faire bien dans une phrase, ce qui est un peu court jeune homme.