Sur la route d’Agincourt

Il fait beau, tu as le temps. Tu dois aller à Agincourt. Tu pars de Dommartin-sous-Amance. Alors tu prends tes pieds, vu qu’il y a à peine vingt minutes de marche entre les deux villages sur la petite route calme. Et agréable.

DSC_9543
D’abord ces bons vieux Ardennais sous le Pain de Sucre.

DSC_9544

DSC_9547
Dans le fond se profile déjà Agincourt. Des vaches. Oh bon dieu des vaches. Invisibles pendant l’hiver, que seuls les chevaux peuplaient, j’avais oublié leur existence. Leur apparition me donne le sentiment de me retrouver face à un vieux peuple antique oublié. Oui. J’en fais trop. Je sais.

DSC_9550

DSC_9552
Obéissant à la Commission Européenne et à Monsanto et consorts, les champs se hérissent de belles plantes mutantes.
DSC_9553
A l’entrée d’Agincourt, un calvaire. De 1882, même.
DSC_9560
Lui faisant écho, le clocher d’Agincourt apparaît.
DSC_9557
A l’horizon, sur la côte, Eulmont.
DSC_9563
Et tout là-bas, Amance sur la colline, avec au premier plan les toits de Dommartin.
DSC_9564
Bon bah ça y est. Agincourt. On dirait bien que je suis presque arrivé.