Gentleman farmer soldier

Y’a des coins de Moselle ou à part l’agriculture, son service militaire et la guerre, y’a pas grand-chose à faire. Les plateaux qui voisinent avec Morhange nous l’ont bien montré à travers l’histoire. D’ailleurs faudra penser à se réorganiser une p’tite guerre dans l’coin un d’ces quatre, la dernière commence à dater. Enfin, j’dis ça…

Tiens, d’ailleurs une guerre avec des moissonneuses-batteuses, ça aurait plus de gueule qu’avec des drones télécommandés qui coûtent à l’unité 24 fois (ouais grosso modo) ce que je gagnerai dans toute ma vie. Non, non, moi je te parle d’une guerre avec des moissonneuses-batteuses, un vrai truc d’homme, tu vois. Quoique ces cons-là seraient encore bien capables de nous pondre des drones moissonneuses-batteuses.

Bon, sinon trêve de bêtises, dans ce coin de Moselle, il n’y a pas que l’agriculture et la guerre à faire. On peut aussi euh… marcher. Et boire des coups avec les copains. Je prends!

Gentleman Farmer

Des vroum vroum et des teuf teuf, à Wuisse, en Moselle… c’est pas la panacée mais c’est toujours mieux que des tambours et des bruits de bottes ailleurs. Le 14 juillet, pour moi, un jour comme les autres.

(photos du 14 juillet 2011)