Fort de Montbré, place forte de Reims (1997)

Le fort de Montbré, en 1997, sur la place forte de Reims, à l’époque tenu par le 34e Régiment de Génie. Ces photos ont été prises lors d’une journée portes ouvertes. Revendu (semble-t-il) aux communes voisines de Montbré et Taissy, dans un cadre humant fort la spéculation viticole, je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui, qui le possède, et ce qu’il en fait. En tous cas, en 1997, c’était un bel ouvrage en bon état, et la pierre de taille était magnifique. Nous avions visité un petit ouvrage voisin, le réduit de Chenay, qui correspond aux deux dernières photos, et qui était particulièrement joli, avec sa superbe rotonde.

This entry was posted in Monumental and tagged , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

7 Responses to Fort de Montbré, place forte de Reims (1997)

  1. MamLéa says:

    Il a de la gueule (sans jeu de mot pour le canon) !

    C’est quoi, comme pierre (photos 3, 4 et 6) ?
    Le reste, craie ?

  2. Dadu Jones says:

    On touche au limites de ma compétence. On pourrait même dire qu’on entre dans le domaine de mon incompétence comme dans du beurre.

    Je pense juste que globalement, il ne doit pas y avoir des masses de craie, étant donnée la fragilité que je suppute en ce qui la concerne…

    Je te laisse loisir de rectifier si nécessaire ma supputation scabreuse…

  3. MamLéa says:

    Mais si, mais si, cher ami : la craie est un excellent matériau de construction ! Voir le tuffeau (du Turonien) en Touraine où s’épanouissent les cave viticoles dans les anciennes carrière ayant servi à extraire les pierres pour les châteaux et les villes…
    Même que tout Fontevraud est en tuffeau.
    Même Vauban a utilisé la craie (à Lille)…

    Bon, j’suis contente là, je t’aurai appris qqchose…
    ;-)

    Sinon, là où je m’interroge, ça ressemble à de la meulière, mais j’crois pas qu’il y en ait beaucoup dans le coin ? ça m’intrigue…

  4. Dadu Jones says:

    Pour la construction, je dis pas.

    Je m’inquiétais plus pour la résistance aux vibrations, voire aux coups directs de projectiles brisants?

  5. Joseph Ponthus says:

    Pour la pierre Mam’Léa, vu la configuration du coin, je pencherais fort pour de la pierre de Courville, matériau à base calcaire qui a été notamment utilisé pour la cathédrale du coin et en renfort dans les caves de champ’. Issue d’une immense carrière près de Fismes.

    http://www.cathedrale-reims.culture.fr/materiaux.html

    http://tchorski.morkitu.org/2/courville.htm

  6. MamLéa says:

    Merci… le second lien est particulièrement étonnant.

  7. Dadu Jones says:

    Tchorski? C’est le même gars qui a sur le même site un super reportage sur les mines de sel de Varangéville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>