Dans l’intimité de la plage du Tilleul

La plage du Tilleul, non loin d’Étretat, elle ne peut que provoquer l’intimité. Moins fréquentée? Oui, quoique cela se discute en saison. C’est simplement que la pointe de la Courtine voisine t’écrase toujours un peu. Et que tu es tellement petit que tout l’espace en est affecté. C’est cela, aussi, l’intimité, quand quoique dise l’occupation humaine du lieu, un énorme roc te rappelle toujours à toi, et à ta position précaire dans l’ensemble. C’est aussi et par conséquent une plage où tu imagines, plus que tu ne rêves, une plage de pirates, une plage d’abordages secrets, une plage de gamins, une plage d’aventures, une plage qui fait un peu peur aussi, une plage où Ceux des Profondeurs rampent peut-être sur le galet certaines nuits. Ce n’est pas une plage comme dans les dépliants. C’est une plage comme dans ton imagination la plus intime, une plage pleine d’enfance, une plage de beauté, d’hédonisme, d’inquiétude et de frissons délicieux. C’est la plage du Tilleul, et c’est une bonne chose.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

This entry was posted in Dans la vie, Paysages and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>