Le tuberculé à la parade

Dans le marais Poitevin, parfois, une de ces vieilles carnes de cygne tuberculé te fait quand même un peu plaisir. Pour toutes les fois où il t’a craché dessus, mordu et autres agressions qui feraient les choux gras de Jean-Pierre Pernaut si ça se passait en Seine-Saint-Denis.

Au final, quelques heures dans la Marais hors saison te font très vite oublier les nuisibles comme Pernaut, histoire de se recentrer sur des choses un peu plus essentielles…

This entry was posted in Bestioles et bestiaux and tagged , , , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>