La Mosquée Bleue

L’ambiance détestable qui règne ces jours-ci en France donne envie de se barrer. Mais si c’est pour se retrouver avec une bande d’expatriés sarkozystes qui ont trouvé ailleurs qu’en France un pays tellement mieux qui leur correspond tellement plus et où leur mérite est tellement mieux reconnu (ce qui est une position d’une modestie généreuse) et où on râle tellement pas pour un oui ou pour un non tellement on a le nez sur le guidon-papier-tue-mouches du salariat, bref, on n’a pas envie de s’expatrier**. Parce que pire qu’un français endogène de droite, il y a le français expatrié de droite, et là, j’ai souvenir de vives souffrances dans les discussions que j’ai pu avoir avec ce microcosme déprimant qui n’est pas sans rappeler la société coloniale anglaise dégénérée décrite par Orwell dans l’essentiel « Une Histoire Birmane« . Tout ça pour en revenir au fait que le climat local de notre modeste France, donc, est plus que délétère, et que de la gauche à la droite, on drague un peu trop les pourceaux extrêmes d’outre-cerveau pour que ça ne donne pas envie de se souvenir. Et je me souviens, avec ces vieilles photos de 2003 prises à Istanbul, de mon émerveillement devant la Mosquée Bleue. Un gigantisme tranquille, et surtout un espace interne d’une cohérence rare. Bref, un véritable chef-d’œuvre. En passant et pour enfoncer le clou, je m disais ce matin, dimanche, que les appels à la prière catholiques (les cloches) c’est au moins autant casse-bonbon, techniquement parlant, que les appels à la prière musulmans (le muezzin): les cloches pourtant loin de ma fenêtre m’ont niqué l’ambiance glacée d’une écoute transie de Virgin Prunes. Bon, tout ça c’est technique. Parce que moi, niveau ambiance, en vrai, les cloches comme le muezzin, j’aime bien. Comme à Sarajevo, quand ça braillait et que ça frappait de concert, Sarajevo où les ignorants et ceux qui ont intérêt à ce qu’on le reste évitent soigneusement de parler de la vie religieuse épanouie et œcuménique, quoique non dénuée d’accrocs*, qui a siégé dans cette ville qui fut magique, et qui en garde un petit fumet même après les sales guerres patriotiques de la région dans les années 90. Bon, je cause trop, surtout que c’est juste pour aller avec des photos bien pourries.

* Oui, parce que du coup, avec les croyants, hein, t’as toujours des conneries qui finissent par arriver, même quand globalement ça se passe bien.
** Tu noteras que cette bande de ploucs qui dégoisent depuis l’autre bout du monde en chœur sur la France qui est un pays tellement nul, y ont le droit de vote, contrairement aux étrangers qui vivent en France depuis des années, qui n’ont au niveau local aucun moyen d’expression. On notera enfin que cette élite à la con qui vit bien loin, aurait plus de légitimité pour causer de la vie publique française par le biais de son vote absurde que celui qui vivant en France au quotidien, s’abstiendrait aux élections… ouais, c’est vachement logique. Enfin, je parle ici d’un certain type d’expatriés. J’en ai rencontré des cools aussi.


Didier Super  » Y en a des biens !!! «  par voight

This entry was posted in Monumental, Villes and tagged , , , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>