2 Replies to “Sous la voie express, côté Nancy Oberlin”

  1. Votre "nouvel ami" m'a rappelé mon vieil ami, un Zenit EM, acheté en 1971 à Nancy (à l'époque, c'eût été aventureux d'aller le chercher de l'autre côté du rideau). Forcément destiné à l'exportation, Zenit est écrit sur l'appareil avec l'alphabet latin. Mais sur l'étui en cuir de Sibérie (dont la forme rappelle étonnamment celle des casquettes des généraux de l'armée rouge), c'est en alphabet cyrillique.
    Depuis 1989, mon Zenit à photomètre à aiguille, sans aucune pile (qui a dit que les produits soviétiques étaient polluants ?), se momifie doucement.
    (Savez-vous que lorsqu'on passe le curseur de la souris sur vos photos de Zenit, apparaît "Sony dsc" ? Rageant, non ?)

  2. C'est en effet rageant, bien qu'anecdotique.

    Je vais sortir cet après-midi une petite heure dans le quartier me faire la main sur le Zenit. Détrônera-t-il le Fujica AX-3 qui est ce moment ma marotte argentique? Avec son 50mm, il est bien agréable le bougre…

Laisser un commentaire