Ne pas faire le con – Varangéville: l’église Saint-Gorgon

Dans la vie ce qui importe c’est de pas faire le con. Si on t’as jamais dit ça, il est temps que ça change. Manuel Valls ou Jean-François Copé, par exemple, on leur a jamais dit. Tu vois le résultat. Alors moi je te le dis, ne fais pas le con. Quand tu quittes Saint-Nicolas-de-Port en direction de Varangéville, ne fais pas le con. Tu traverses le pont, le deuxième pont, et au pied du troisième pont, tu serres à droite.Tu peux jeter un œil en arrière, oui, Saint-Nicolas c’était beau. Je sais.

Tu vas descendre le long du pont et suivre la rue Jean Jaurès, encore à droite. C’est un rue rigolote et tout, qui sent un peu la pisse de chat, mais dis-toi que ça vaut toujours mieux qu’un magasin Sephora.

Comme ça tout au bout pour te récompenser de pas avoir fait le con, tu trouveras l’église Saint-Gorgon et sa forêt de piliers et ça sera joli, et tu pourras t’extasier et reposer tes yeux dans son obscurité après la blancheur éclatante de la basilique de Saint-Nicolas.

Voilà. Maintenant que tu as eu ta récompense, tu peux refaire le con. C’est pas très moral, mais hein, faut bien vivre.

3 Replies to “Ne pas faire le con – Varangéville: l’église Saint-Gorgon”

  1. Quoi tu dis que la rue Jean Jaurès à Varangéville ,où j’ai passé toute ma jeunesse sent la pisse de chat!!! là tu déconnes!!!!!!

    1. Ce jour-là, ça sentait la pisse de chat. Je regrette. En même temps, la quantité de chat vadrouillant dans la rue dépasse l’entendement. J’y suis passé récemment et ça sentait la rue normale. Mais ce jour-là, celui des photos de ce billet, ça schlinguait.

  2. Et moi je suis née rue Gambetta, cité Aubry qui n’existe plus. Un de mes souvenirs les plus impressionnant : c’est lorsque la passerelle a sauté pendant la guerre, on a retrouvé d’énormes morceaux de fer tout aux alentours…

Laisser un commentaire