Nancy: rue Marcelle Dorr et quai Ligier-Richier

La rue Marcelle Dorr, c’est une rue oubliée. Portée disparue. Inexistante. Elle court le long de la voie ferrée, vers le nord, pour se terminer sous les murs du Grand Sauvoy. Elle prolonge le quai Ligier-Richier. Plus personne ne l’emprunte que les résidents du Grand Sauvoy, quelques rares joggers, deux trois tox, des promeneurs de chiens ou des collégiens d’Alfred Mézières qui coupent par le parc de l’ancienne Ecole Normale désaffectée pour rejoindre Scarpone. L’Ecole Normale, tiens. Du temps que ça tournait, les élèves instituteurs devaient animer encore le quartier, et lui donner de la vie aux moments pendulaires, comme qui dirait.

Aujourd’hui, la rue Marcelle Dorr, c’est un peu le désert, et c’est un peu triste. On porte le regard vers Ligier-Richier, pour voir passer les voitures qui débouchent de la rue Jean-Baptiste Thierry Solet ou de la rue Alix le Clerc, pour tourner invariablement à droite au bout, vers la ville qui bat son plein. Jamais vers Marcelle Dorr, ou alors pour se garer et filer au plus vite.

4 Replies to “Nancy: rue Marcelle Dorr et quai Ligier-Richier”

  1. Il est bien emmailloté le lampadaire 🙂

    1. Oui, ça fait quelques années que rien n’a été fait pour lui, on dirait.

  2. Jamais été plus loin que la rue Thierry-Solet (et encore c’était il y a longtemps et parce qu’une demoiselle habitait par-là…) avant dimanche dernier pour venir voir l’expo !
    Bon faut dire que l’école (normale ou pas) et les profs, j’ai tendance à fuir…
    Du coup en regardant la carte du coin, je vois qu’il y a dans le coin la rue (toute petite) « Emile Friant », sujet d’un article récent chez moi juste avant de parler de votre expo … http://big-bear-photos.eklablog.com/expositions-c18136507/2
    Il est beau ce lampadaire, adopté par la nature!

    Merci et bon dimanche

    1. Merci et bon dimanche².

      Du coup.

Laisser un commentaire