Salut toi!

Salut mon ancien quartier de Nancy! Alors quoi de neuf? Je vois que les choses changent. Enfin, lentement, mais elles changent. Ta partie Faubourg continue de se « gentrifier » comme on dit, bah, c’est comme ça, les choses choses changent. Si ça me plaît? Bah non, tu sais bien. C’est aussi un synonyme d’uniformisation. Les petites boutiques choupinettes branchées propres sur elles, les banques et les machins de cigarettes électroniques à la con rappliquent ventre à terre, bah oui, mais bon, on peut se dire que c’est encore des boutiques. Au moins, tant que la brasserie tiendra, et son tabac afférent, on peut espérer que le stationnement en triple file sauvage, quels que soient les efforts vains et assez rigolos de la municipalité pour réguler tout ça, continuera de faire la loi, et de donner un petit air marseillais et vivant à l’endroit. Quoi? Quoi!? Ton stationnement est payant maintenant? Mais c’est quoi cette connerie? Ah ouais, payant? Ah bon. Pour limiter les voitures? Ah ah ah c’est rigolo de dire ça alors qu’on creuse à 200 mètres de là une artère « pénétrante » pour que la voiture pénètre mieux la ville. C’est d’autant plus rigolo dans un quartier encore un peu populaire où les petits commerces résistent tant bien que mal. Ah ah ah. Ils sont marrants, hein? Non? Non, t’as raison. J’ai été du côté de Vayringe, aussi, et du coup on respire un peu mieux là-bas, surtout que la fameuse route sur l’ancienne voie ferrée ça avance plus. Point mort. Bon, on se fait pas d’illusions, hein, mais… ouais je sais c’est pour notre bien et c’est mieux et tout. Tout ça c’est parce qu’on n’est pas des experts alors on n’y comprend rien, mais juré, c’est mieux. Nous ne sommes que de vulgaires habitants du quartier, qu’est-ce que tu veux qu’on panne à tout ça, nous? Bah oui. Enfin, écoute, moi je regrette pas là où je vis actuellement, tu vois, loin de là, c’est super et je m’éclate. C’est différent. Mais ça veut pas dire que tu me manques pas aussi dès fois. C’est pas incompatible. C’est l’avantage du différent sur le classement. On a passé de bons moments ensemble, faut dire c’qui est. Surtout à Vayringe, ouais. Allez mon ancien quartier, la bise sur les deux joues, tu salueras tes habitants pour moi. Et continue à te défendre comme tu peux, je suis avec toi. On est des sales cons mais pas des pourris, hein?

DSC_0329 DSC_0330 DSC_0351 DSC_0352 DSC_0353 DSC_0354 DSC_0355

Laisser un commentaire