L’Abbaye de l’Étanche: le dehors de la chose

Le hasard comme l’affection me font retourner régulièrement sur les lieux depuis que je les ai découverts. C’est difficile de s’en défaire, parce que ça accroche au souvenir, puis à l’impatience, comme une casserole au cul de l’UMP. En somme, ça adhère. La saison avance, change, et l’abbaye de l’Étanche, voisine de Saint-Mihiel qui à force, donne aussi envie d’y faire une ballade photographique, change avec la lumière, avec la qualité de l’air, la végétation. Encore quelques vues extérieures.

_DSC4664

_DSC4671

_DSC4673

_DSC4675

_DSC4676

_DSC4683

5 Replies to “L’Abbaye de l’Étanche: le dehors de la chose”

  1. Elle a presque un air d’église mexicaine sorti d’un western.
    C’est une très belle ruine qui va finir par disparaître, avalé par le temps,digéré par la végétation et oublié des hommes.

    1. Oui, c’est bien ça. Le côté mexicain/western est assez marrant.

  2. Moi aussi, je m’y suis baladé ces derniers temps :

    http://youtu.be/4z2oUzrWuwY

    1. Et le résultat est fin bien!

  3. patrick lieugaut dit : Répondre

    Apres quelques heures de marche, on découvre ce site fabuleux

Laisser un commentaire