La vallée de la Seille quand le soleil revient

Ouais, Lorrain, c’est aussi un sacerdoce. Par exemple, ça faisait une grosse dizaine de jours qu’on l’avait pas vu, l’autre, l’astre bidule, qui éclaire, hosanna! le monde sous sa jupe au plus haut des cieux. Paumés qu’on était sous des chapes de brouillard maléfique comme on en voit que du côté de la Vieille Forêt de Tom Bombadil ou de supermarchés américains au bord des lacs. Bon , après, le brouillard c’était cool aussi. Mais quelle ne fut pas surprise, cependant, en voyant le soleil au matin! Je tendis le bras, non pour un salut martial romain plein de reconnaissance envers Apollon, mais bien pour m’assurer que je pouvais voir ma main, qu’elle ne disparaissait pas dans le brouillard lorrain automnal. Ah, que c’est beau, une main au soleil!