En promenade dans Nancy avec un gens cool (juin 2021)

J’aime bien quand quelqu’un que je ne connais pas me dit dans un commentaire, un MP ou au creux de l’oreille : «Ah bah tiens ça fait un moment que je te suis sur le blog/sur Facebook/sur Instagram (la retape…), on va se promener ou quoi?»

Moi souvent je dis: «bah ouais» et puis on guette Nancy ou ailleurs et je vole le regard de ces yeux nouveaux pour en faire quelque chose ou pas et moi j’aime bien ça. J’ai rencontré des amis, dont deux trois qualitativement irréprochables et éternels (big up Sylvain R., big up Micheline M.), par ce biais. Ce jour-là encore, j’étais avec une personne fort sympatoche qui m’avait dit: «on va se promener ou quoi?».

Ouais, j’ai utilisé «fort sympatoche». Ouais je suis vieux. Ouais j’avais déjà du poil aux pattes (mais pas beaucoup) quand Kurt Cobain s’est flingué. Alors tu vas faire quoi?

Dans Nancy avec le noir et blanc

Y’a des journées faites pour le noir et blanc. C’est comme ça. Tu sors de chez toi, tu renifles l’air, ton regard t’informe. C’est un bon jour pour ça. Et Nancy est aussi bien adaptée à la situation. Parce que Nancy est très minérale, et le noir et blanc aime bien ça. Et encore, c’est assez faux, Nancy a beaucoup de petits parcs et finalement bien plus de verdure qu’il n’y paraît, mais répartie dans toute la ville sauf au centre. De fait, le centre est très minéral, c’est vrai, ville vieille et ville neuve sont le royaume de la pierre, du béton et du macadam. Ce qui n’est pas pour me déplaire mais rebute parfois les visiteurs. En tous cas, ce jour-là, ça n’a rebuté ni mon appareil ni moi.

Cours Léopold, Nancy

En vrai j’aime bien toutes les saisons. Je m’y sens bien au moment où elles arrivent, parce que c’est… c’est normal que ce soit comme ça. La seule qui peut me manquer, c’est l’hiver. Une petite relation spéciale avec lui, je crois. Au cœur de l’été, comme un 11 août, j’ai une soudaine impatience du froid. Sans pour autant bouder mon plaisir de ces grandes journées estivales, infinies, où tout est possible.

Photo-0023