Si tu ne prends pas garde, tu vas finir à Eulmont

Mais ça c’est seulement si tu marches jusqu’à Eulmont. Et encore, ce serait moyen grave, vu qu’Eulmont reste quand même un très joli village mi-perché à mi-hauteur (ah, les sources qui cavalent sur les argiles…), même s’il s’est un peu oublié dans la vallée ces dernières années. Nous sommes donc à l’est de Nancy, sur les contreforts du Grand Couronné, et il y fait bon flâner. Voire, il y fait bon errer. Comme dirait l’Emmanuel éponyme, dont la maison apparaît sur ces photos.

(j’atteins le niveau 65 en jeux de mots pourris avec celui-là…)

En tournant autour de Dommartin-sous-Amance

Après faut pas tourner trop vite sinon ça fait vomir. Mais Dommartin est dans le trou, une sorte de trou surélevé, admettons, et ça c’est chouette. Depuis Dommartin, on voit toutes hauteurs environnantes et ça c’est chouette. Depuis Dommartin on peut aller à Laître, parfois à Amance ou à Eulmont pour les gens qui n’ont pas peur de l’aventure et ça c’est chouette. Parfois la nuit, se reflètent sur les nuages les lumières de la grande ville à l’ouest, au-delà du plateau, dont on dit que les grilles sont d’or et les façades de suie. J’irai, un jour, et je deviendrai riche. Et je rentrerai au village les mains remplies d’or. Et je changerai l’ampoule de ce putain de lampadaire en panne depuis des lustres, avec l’argent de la ville.