Dans les backrooms de Mulcey

Dernier village avant Dieuze, tout le monde descend. J’étais allé voir si la boue est plus marron dans le champ du voisin mosellan, je suis donc allé à Mulcey. Oh, jusqu’à preuve du contraire, la boue du Grand Couronné est bien entendu la meilleure, et ce sans que je n’aie d’arguments à avancer, puisque la fierté de clocher se fonde sur du vent. Et c’est bien pratique. J’ai quand même été me promener sur le petit chemin derrière les jardins, le long de la rue du Strassendorf typique qu’est Mulcey. Les backrooms. Dans le derrière de Mulcey, là où on croise des félins coquins, des gros porcs, des vieilles dindes et même de gros bourrins.Oh, je vous la coupe tout de suite, si je puis dire, l’ambiance était glaciale!

DSC_5734

DSC_5735

DSC_5737

DSC_5739

DSC_5736

DSC_5742

DSC_5744

DSC_5743

DSC_5745

DSC_5746

La vallée de la Seille quand le soleil revient

Ouais, Lorrain, c’est aussi un sacerdoce. Par exemple, ça faisait une grosse dizaine de jours qu’on l’avait pas vu, l’autre, l’astre bidule, qui éclaire, hosanna! le monde sous sa jupe au plus haut des cieux. Paumés qu’on était sous des chapes de brouillard maléfique comme on en voit que du côté de la Vieille Forêt de Tom Bombadil ou de supermarchés américains au bord des lacs. Bon , après, le brouillard c’était cool aussi. Mais quelle ne fut pas surprise, cependant, en voyant le soleil au matin! Je tendis le bras, non pour un salut martial romain plein de reconnaissance envers Apollon, mais bien pour m’assurer que je pouvais voir ma main, qu’elle ne disparaissait pas dans le brouillard lorrain automnal. Ah, que c’est beau, une main au soleil!

 

Les vacances en Lorraine

Un dimanche en Lorraine, y’a aps besoin d’être Lorrain. Tu peux être du Jura par exemple, être une gosse comme ça, et venir passer tes vacances chez tes grands-parents lorrains, et avoir un parrain qui te photographie quand tu es en train d’imprimer malgré toi que la Lorraine, dans ta tête, ça restera les belles vacances de ton enfance, quand tu courrais aux jeux à Vic-sur-Seille, ou que tu cueillais les framboises à Mulcey…

Lumières de Moselle

C’est vraiment étrange. J’ai le sentiment bizarre d’avoir déjà fait un billet avec ces photos. Mais je ne le retrouve pas, alors je me dis que je suis juste un peu couillon. Bref, nous sommes en 1998, dans le Saulnois, en Moselle, et la vallée de la Seille est en beauté au terme d’un temps merveilleusement agité… entre Mulcey, Dieuze, et son étang des Essarts.

Mais alors c’est vraiment curieux ce sentiment de « déjà-fait »…