La basilique de Saint-Nicolas-de-Port – du dedans du haut

Cette basilique où le mécréant revendiqué que je suis venait raconter ses histoires à Nico, le Saint, tôt le matin, en sortant du bus qui l’amenait en avance dans la bourgade où il travaillait. Moi. Nico, c’était pas vraiment un saint, à mes yeux, hein, du coup. Il est comme tout le monde, le Nico, il a fait des trucs pas bien jolis dans sa vie. Nécessairement. Non, c’était plus un Grand Ancien à la Lovecraft, un mec avec de la bouteille à qui il faisait bon raconter, sourire complice en coin, ses travers délicieux, ses turpitudes, vu que lui il sait bien de quoi on parle, dans la basilique vide qui venait d’ouvrir, avant d’aller me perdre dans l’esclavage souriant et confortablement adapté du salariat quotidien. Alors du coup, j’y suis bien attaché, à la basilique de Saint-Nicolas-de-Port, à son Nico, et à une de ses gargouilles dont le regard m’a interpellé au printemps de 1989 pour ne plus jamais me lâcher…

La colonne tordue

Sur cette photo de 2003, la lumière reste sympa, alors voilà. C’est dans la basilique de Saint-Nicolas-de-Port. Quand j’y travaillais, après le café au bistro, j’allais faire un coucou à Nico. Saint Nicolas? Ouais, Nico, quoi. Je suis Lorrain, je peux me permettre, on a presque été élevés ensembles avec le Nico. Même en grandissant dans un foyer anticlérical, et dont je suis fier, je ne peux renier le Grand Barbu et son âne crotteux. Puis bon, c’est pas comme si j’y croyais. N’empêche, la basilique était presque toujours déserte au matin, alors on tapait la causette, avec le Nico. Je lui racontais plein de trucs. Comme je suis pas baptisé, et aussi croyant que mes chaussettes, du coup, on avait un relation saine, Nico et moi. Si j’avais pu venir boire mon café dans la basilique avec lui, ça aurait été sympa comme tout. Mais bon, dans les basiliques, on n’a pas le droit de faire grand chose. Hein Nico? Ouais. Je sais. Les cons, il savent pas ce qui est bon.

Sinon, cette colonne, je la dis tordue, mais elle est magnifiquement torsadée. Sauf qu’en réalité, elle est toute de traviole… mais la torsade nous empêche un peu de le voir tellement elle est jolie. Et puis, c’est toute la nef qui est complètement de travers, alors… J’ai une affection particulière pour la jolie basilique de Saint-Nicolas-de-Port. je te conseille donc d’aller y jeter un œil si ce n’est déjà fait.