Retour sur le Lindre

D’ailleurs, se demande Tarquimpol sur sa presqu’île, étang du Lindre ou étang de Lindre? Et pourquoi? On essaye d’en parler par ici

Le Lindre, ça démonte bien tout. Même en vidange. Avec les Vosges au fond. Bon dieu qu’c’est beau!

(photos du 21 novembre 2009)

Lindre-Basse

Agréable dimanche d’automne, varié et heureusement finissant pluvieux, ce qui n’est pas un mal vu la discrète et fraiche mais néanmoins terrible sécheresse qui sévit depuis quelques mois. Ce dimanche s’est déroulé pour moi aux abords de l’étang de Lindre, en Moselle, avec depuis la digue une belle vue, toujours, vers Tarquimpol sur l’autre rive… les étangs mosellans ont un charme assez mystique, mais ça ne se voit qu’en automne ou en hiver. En été et au printemps, c’est juste de l’eau. Belle, mais de l’eau. Encore une fois, en la « mauvaise saison », c’est soudain plus que l’eau, et le vent froid, avant de rider la surface de l’étang, ride avant tout mon imagination.

On notera que le samedi 21 et le dimanche 22 novembre, on y fêtera l’étang de 9H à 17H, avec vente de poisson tiré du filet de 11 à 15H. Bien sûr, y’aura tout un caillon de trucs à côté à manger et à boire, avec des beignets à la carpe, une tombola, et des animations orientées sur l’étang et toutes ces sortes de choses. Sur l’affiche, c’était marqué « marché aux poissons ». C’est toi qui voit. Moi j’irai sûrement y faire un tour parce que la digue de l’étang de Lindre (tout près de Dieuze), c’est quand même chouette.

(photo du 1er novembre 2009)